Manager les ressources humaines, c’est susciter les motivations !

Portrait de jm fonteyne
Image: 
Manager les ressources humaines, c'est susciter les motivations !

Gérer le capital humain, c’est agir pour garantir la compétence, organiser les moyens et sublimer les envies.

« Tout le monde savait que c’était impossible. Puis un jour quelqu’un est arrivé qui ne le savait pas et il l’a faitWinston Churchill. On sait que la caractéristique essentielle du capital humain, c’est sa capacité intrinsèque à comprendre, à s’adapter, à anticiper et au besoin à piloter le changement. C’est sa différence majeure avec le capital matériel qui réagit toujours de manière uniforme dans un contexte défini.

On peut agir pour augmenter la compréhension de l’environnement par un collaborateur, on peut accroître ses compétences, faciliter sa décision et favoriser son inclination à choisir et conduire l’action optimale pour l’organisation. Pour ce faire,  3 prérequis sont nécessaires :

  • La compétence : le salarié doit être en mesure de choisir le bon comportement, la bonne décision ou l’action optimale. Pour cela, il doit disposer des compétences nécessaires, que ce soit les compétences techniques, métier ou comportementales.
  • Les moyens : il doit aussi être mis en situation de pouvoir réaliser cette action jugée optimale : l’organisation doit le prédisposer à passer à l’acte en lui donnant la responsabilité, l’autonomie et le pouvoir d’agir.
  • L’envie : il doit enfin passer à l’acte. Pour cela, il doit en avoir l’envie ; c’est la combinaison du sens de l’action menée (pourquoi je réalise cette action ?) et de la motivation à l’accomplir (cette action est-elle en harmonie avec mes aspirations propres ?). La motivation est probablement le levier le plus magique car une envie maximale peut, dans certaines circonstances, suppléer le défaut de compétence ou de moyen : « …il ne le savait pas et il l’a fait. »

Stratégie, valeurs et objectifs

Travailler sur les compétences et l’organisation est évidemment indispensable. Ce sont des domaines que l’entreprise a souvent investis de manière organisée ou intuitive.

S’interroger sur ce qui peut favoriser l’envie et la motivation nécessite une remise en cause plus profonde car il en va de la cohérence interne :

  • les valeurs affichées par l’entreprise sont-elles véritablement partagées au quotidien ?
  • les managers sont-ils des exemples ?
  • la stratégie et les objectifs sont-ils  expliqués aux collaborateurs pour éclairer leur action au sein de l’entreprise ?
  • En quoi, les objectifs de l’organisation sont-ils en cohérence avec les aspirations des salariés ?

Autant de questions, moins techniques qu’un plan de formation ou un organigramme, mais tellement structurantes pour le corps social et signifiantes pour le collaborateur.

En savoir plus
Recevoir notre Newsletter

"Pensez à partager ou à commenter les articles qui vous plaisent !"

Choix du blog: 

Ajouter un commentaire